Séries LNH 2012 (1ere ronde) / 2012 NHL Playoffs (1st round)

Sports Réagir »

Les séries de la LNH commencent aujourd’hui et ce moment de l’année est exceptionnel pour les zappeurs de ce monde: il y a toujours du hockey à la télévision ! Comme d’habitude, je vais y aller de mes prédictions qui n’ont rien de scientifique !

La première ronde cette saison risque d’être fort palpitante et plusieurs surprises pourraient se réaliser. Malgré avoir gagné plus de matchs contre les Rangers cette saison, je ne crois pas que les Sénateurs puissent éliminer la troupe de John Tortorella. Les Jason Spezza, Daniel Alfredsson, Milan Michalek et Erik Karlsson de ce monde pourraient me faire regretter mon choix, mais Henrik Lundqvist devrait tout de même avoir le dernier mot.

Les Capitals n’étaient pas l’ombre d’eux-mêmes cette saison. Avec un changement d’entraîneur et une saison désastreuse offensivement pour Alexander Ovechkin, Mike Green et Alexander Semin, je vois mal comment Washington pourrait venir à bout de la machine des séries que représentent les Bruins. Par ailleurs, les Capitals débuteront la série avec leur 3e gardien, ce qui n’est pas de bon augure.

Malgré avoir terminés premiers de leur division, les Panthers ont fini avec moins de points que les Devils. La Floride a déjoué plusieurs experts cette saison, mais je ne crois pas qu’ils auront le dessus 4 matchs sur 7 contre Martin Brodeur. Les Devils ont également plus d’outils menaçants en offensive.

Dans une série qui a tous les éléments nécessaires pour être un classique, les éternels rivaux de Pittsburgh et de Philadelphie s’affrontent. Cette série sera longue et ardue. Je donne cependant un léger avantage aux Flyers grâce à une profondeur intéressante et à un style de jeu qui pourrait déstabiliser les meilleurs éléments adverses. C’est la série de l’Est à ne pas manquer.

Dans l’Ouest, je crois que les Kings causeront une grosse surprise face aux Canucks en première ronde. Los Angeles a un club taillé sur mesure pour ce tournoi printanier et avec un Jonathan Quick en pleine possession de ses moyens, les Kings ont tous les éléments nécessaires pour créer un scénario d’Hollywood.

La fenêtre de succès commence à se refermer à San Jose. Leur noyau se fait vieillissant et leurs déboires des dernières années en séries ne risquent pas de s’estomper cette saison. Les Blues ont un arsenal intéressant et Ken Hitchcock a su tirer le meilleur de chacun de ses joueurs depuis son arrivée à St-Louis. Je crois que cette série sera courte.

Comme dans l’Est, les Coyotes ont fini premiers de leur division et auront l’avantage de la glace face aux Blackhawks malgré avoir obtenu moins de points. Dans ce qui pourrait être la dernière série dans l’histoire des Coyotes, je crois que la machine de Chicago viendra à bout de Phoenix. Pour ce faire, Jonathan Toews devra rapidement revenir dans la série par contre.

Finalement, les séries qui opposent les 4e et 5e équipes de chacune des conférences sont généralement les plus palpitantes. C’est le cas dans l’Est et dans l’Ouest cette saison. Nashville aura la difficile tâche de vaincre des Red Wings qui sont dans leur élément à ce temps-ci de l’année. Par contre avec Pekka Rinne, Shea Weber et Ryan Suter, je crois que les Prédateurs pourront venir à bout des vétérans des Red Wings. Cette série risque de se jouer en 7.

It’s that time of the year when there’s hockey everywhere on TV. I’ll try to do my best in my predictions.

In the East, Ottawa has many tools to beat the Rangers. However at the end of the day, Henrik Lundqvist will be the difference. The Rangers should win over the Senators in a long matchup.

Washington was not the team we expected this year. They don’t have a team build up for the playoffs while the Boston Bruins are the defending Stanley Cup chanpions. Add to that fact that Washington will start the playoffs with their 3rd string goalie and we have all the reasons to believe that Boston will survive in the 1st round.

The Panthers had a fantastic year. They don’t have any huge superstar on their team but they managed to finish first of their division. However, I think that the Devils have a better team, starting with Martin Brodeur in goal. New Jersey has also the offensive tools to beat Florida.

In a much anticipated matchup, Pittsburgh will square off with their archrival Philadelphia. It will be a very long matchup. The Flyers has a very good depth and they should prevail over the stars of the Penguins.

In the West, Los Angeles will cause a major surprise. They have a perfect team for the playoffs and with a Jonathan Quick in his prime, the Kings have all the tools to create a Hollywood story over the Vancouver Canucks.

The St. Louis Blues were not the same team when Ken Hitchock took over this young yet very talented group of players. On the other side, the San Jose Sharks are always a disappointment in the playoffs and it won’t change this year. The young legs of the Blues will win over the Sharks.

Even thought they’ll have home-ice advantage, I don’t think that the Coyotes can win over the Chicago Blackhawks as long as Jonathan Toews comes back early from his injury. It could be the last playoffs for Phoenix.

Finally, the Nashville Predators and the Detroit Red Wings will play each other in what should be the longest series of them all. I give the advantage to Nashville since they have Pekka Rinne, Shea Weber and Ryan Suter.

New York vs Ottawa
Boston vs Washington
Florida vs New Jersey
Pittsburgh vs Philadelphia

Vancouver vs Los Angeles
St. Louis vs San Jose
Phoenix vs Chicago
Nashville vs Detroit

Une meilleure approche pour l'amphithéâtre de Québec

Québec / Quebec, Sports, Politique municipale / Town politic 3 retours »

Je dois dire d'emblée que je suis un immense partisan de hockey. Dans ma jeunesse, les Nordiques étaient inévitablement mon équipe favorite. La mémoire de la rivalité entre les Canadiens et les Nordiques me donne encore des frissons. Comme sport populaire au Québec, le hockey a cependant la fâcheuse habitude de nous éloigner de la réalité économique.

Le projet d'amphithéâtre à Québec a été officialisé dimanche dernier. Même si le maire Régis Labeaume a affirmé que le budget de 400 millions allait être respecté, l'analyse des chiffres nous témoigne du contraire. Le gouvernement du Québec s'était initialement engagé à payer la moitié des coûts reliés à la construction d'un nouvel édifice fonctionnel jusqu'à concurrence de 200 millions. Or, voilà que nous avons appris qu'en plus de ce 200 millions direct, une somme additionnelle de 35 millions sera accordée par le gouvernement du Québec en faisant sauver des frais de TVQ dans la nouvelle construction.

Le total mis par le gouvernement du Québec s'élève donc à 235 millions. Dans ce chiffre, je n'inclus pas tous les autres frais qui seront engendrés indirectement par le gouvernement dans ce projet, notamment au niveau des infrastructures routières avoisinantes et des études préalables à la construction. J'exclus aussi la contribution de la ville de Québec, car comme citoyen du Québec, mais non de la ville de Québec, je ne veux pas me mêler des dépenses réalisées par une ville qui a appuyé fort majoritairement un maire avec comme prémisse la réalisation de ce vaste projet.

L'argumentaire disant que le hockey avait besoin d'un aréna d'une telle ampleur ne fait aucun sens. Le Centre Bionest à Shawinigan, un aréna flambant neuf qui revigore cette ville industrielle et qui encourage le hockey amateur de toute une région, a coûté 28 millions de dollars. Sur un plan strictement de développement du hockey dans son ensemble, je suis persuadé que la construction de 8 arénas semblables (ce qui donnerait un total de 224 millions en dépenses pour le gouvernement du Québec) au Centre Bionest dans des villes régionales d'importance du Québec aurait un impact beaucoup plus significatif sur le hockey dans son ensemble pour la province que simplement un énorme amphithéâtre à Québec. D'ailleurs, dans ce scénario, rien n'empêcherait la ville de Québec de se doter d'un aréna de près de 200 millions de dollars puisqu'elle consent déjà à payer une somme similaire actuellement.

Ce qui m'amène au coût de 400 millions de dollars pour le nouvel amphithéâtre. Ce montant m'interpelle, car j'adore le sujet des installations sportives à travers le monde. Plusieurs intervenants dans le dossier comparent le nouvel amphithéâtre de Québec au Consol Energy Center de Pittsburgh. Ce dernier est un aréna ultra moderne qui répond à toutes les exigences actuelles en termes de rentabilité d'opérations et est sans aucun doute l'un des meilleurs arénas utilisés par une équipe de la LNH actuellement. Or, le coût de construction du Consol Energy Center s'est situé à 350 millions de dollars en argent d'aujourd'hui. D'où vient cette différence, surtout que le projet de Québec couvrira une superficie moindre ? La prochaine commission d'enquête sur la construction risque de nous donner des pistes de réponses, mais entretemps, le mystère plane.

Mais Québec n'est pas Pittsburgh. Cette dernière a une population de 2,3 millions de personnes dans son aire urbaine comparativement aux 765 mille personnes dans l'aire urbaine de Québec. Le besoin d'un aréna aussi grand pour Québec n'est pas justifiable. Winnipeg, qui est sans doute une meilleure comparaison, a une population dans son aire urbaine de 671 mille personnes et vient d'obtenir une franchise de la LNH.

Cette franchise a pu être acquise par de riches investisseurs grâce au MTS Center, un aréna qui a été ouvert en 2004 et qui a coûté 153 millions en argent de 2012. La différence majeure entre le Consol Energy Center de Pittsburgh et le MTS Center de Winnipeg est la capacité des deux amphithéâtres. Alors qu'à Pittsburgh l'assistance totale pour une partie de hockey peut s'élever à 18287 personnes, celle à Winnipeg se situe à 15004 partisans.

Il faut également noter que Winnipeg est le centre névralgique du Manitoba, alors que Montréal prend ce rôle au Québec. Je me questionne donc énormément sur la nécessité d'avoir un aréna aussi volumineux que celui de Pittsburgh, une ville qui a une population de près de trois fois celle de Québec. Les Jets de Winnipeg ont prouvé cette année que leur aréna est suffisant pour de un être en mesure d'attirer une équipe de la LNH et de deux apte à générer des profits assez grands pour opérer cette franchise.

Leur modèle d'affaires fait énormément de sens pour une ville d'une telle taille. La différence entre les prix de construction des arénas de Pittsburgh et de Winnipeg est ces 3000 dernières places. Elles sont situées au niveau supérieur de l'amphithéâtre et l'investissement dans l'édifice ne justifie pas les quelque 200 millions de plus à leur construction pour une ville comme Winnipeg puisque ce sont également les places qui génèrent le moins de revenus en raison du coût des billets qui est moindre à cet endroit. Ainsi donc, ce sont les 3000 places qui provoquent des dépenses gargantuesques pour nos instances gouvernementales, mais qui génèrent également le moins de revenus aux occupants professionnels au bout de la ligne. Un autre point à ne pas négliger, un aréna d'une plus petite capacité provoque un effet de rareté des billets ce qui permet à l'organisation de créer un engouement, mais aussi d'exiger un montant plus élevé pour les billets. Il ne faut pas oublier qu'il est préférable de faire salle comble dans un aréna de 15000 places plutôt que d'avoir 15000 personnes dans un aréna de 18000 sièges. C'est d'ailleurs un des facteurs qui risque de faire déménager les Coyotes de Phoenix.

Bref, je crois que Québec aurait un intérêt certain à regarder vers un amphithéâtre à la hauteur de ses moyens en se comparant à une ville canadienne de taille semblable plutôt que de regarder vers la quintessence des arénas dans une ville qui fait trois fois sa taille. Les contribuables en auraient ainsi plus pour leur argent et les futurs occupants professionnels de l'amphithéâtre auraient un modèle d'affaires qui collerait parfaitement à la situation particulière de Québec. En plus, les économies de plus de 250 millions ainsi engendrées pourraient permettre au gouvernement du Québec d'aider des villes aux quatre coins du Québec à se doter eux aussi d'arénas fonctionnels pour favoriser le sport amateur dans son ensemble.

Par contre, comme il s'agit d'une solution qui fait du sens pour tout le monde au Québec, qui aiderait au retour d'une équipe de la LNH à Québec, qui fait sauver de l'argent aux contribuables et qui aiderait grandement le sport hivernal dans notre belle province, j'ai bien peur qu'elle ne soit pas retenue au détriment d'une idée de grandeur farfelue, qui va dans l'intérêt d'un groupe privé hautement privilégié, qui n'aidera en rien au maintien d'une équipe de la LNH à long terme dans un marché unique et qui n'apportera aucun retour sur investissement à la très forte majorité des contribuables du Québec. C'est comme ça que nous fonctionnons, dans la belle province, tenez-vous le pour dit.

Bonne nouvelle dans les télécommunications

Canada, Technologie / Technology Réagir »

Bonne nouvelle aujourd’hui dans le monde des télécommunications canadiennes. Le gouvernement du Canada a annoncé que les compagnies étrangères allaient pouvoir faire leur entrée dans le domaine de la téléphonie cellulaire. Auparavant, les firmes étrangères ne pouvaient être impliquées à plus de 46,7% dans une organisation. Il y aura cependant une restriction au départ où ces compagnies ne pourront détenir plus de 10% de parts de marché. Ce chiffre pourra cependant augmenter au fil du temps.

Il s’agit d’une excellente nouvelle puisque les Canadiens paient des sommes ridiculement élevées comparativement aux autres pays industrialisés. Le Canada se situait 28e sur 30 pays en 2009 pour les prix payés sur l’usage du réseau mobile. Un Néerlandais payait ainsi 131,44$ dans son année alors qu’un Canadien devait payer 500.63$ pour le même usage !

Le marché actuel est majoritairement composé de trois joueurs, à savoir Rogers, Telus et Bell. Quelques petits joueurs ont fait leur apparition au court des dernières années, notamment Vidéotron au Québec, mais leur impact sur le prix payé par les consommateurs n’est pas encore significatif à l’échelle nationale.

Cette annonce permettra donc à des joueurs étrangers comme AT&T, T-Mobile, Orange et Verizon de faire une percée au Canada. Espérons que ceci se traduira enfin par une baisse des tarifs.

Vic Toews et sa rhétorique stupide

Canada Réagir »

Le gouvernement conservateur veut donner plus de pouvoirs aux autorités policières pour pouvoir espionner les activités en ligne des Canadiens. Ainsi donc, n’importe quel internaute canadien pourrait se faire épier sans mandat de la cour. Évidemment, plusieurs Canadiens s’opposent à ce projet puisque sa portée va à l’encontre des libertés individuelles. Ainsi donc, plus de 100 000 personnes ont signé une pétition sur le sujet et selon un récent sondage, 82% de la population est contre ce plan conservateur.

Le projet peut quand même se défendre sur des bases sensibles. Il faciliterait l’arrestation de personnes en possession de pornographie juvénile, par exemple. À mon avis cependant, il s’agit indéniablement de la mauvaise approche. Pour illustrer mes propos, mettez la pornographie juvénile comme étant une mouche : le gouvernement conservateur utilise un bulldozer pour tuer cette mouche plutôt que de la bonne vieille tapette à mouches ! Enrayer un problème d’une minorité de criminels ne devrait jamais compromettre les libertés de la très forte majorité de la population qui n’a rien à se reprocher.

Vic Toews, le ministre de la Sécurité publique a dit, sans blague, que les opposants au projet de loi étaient du côté des pornographes juvéniles. Pardon ? La rhétorique conservatrice sur le sujet représente de la pure stupidité. Elle montre une argumentation extrême où il n’y a que deux côtés de la médaille alors que le sujet est infiniment plus complexe.

Je n’aime pas la diabolisation qui se dessine présentement envers ce gouvernement. Par contre, c’est en disant de telles absurdités que ce gouvernement se discrédite par lui-même. J’ai beau être de droite, je ne suis pas de cette droite aux aspirations juridiques déconnectées de la réalité quotidienne de la population.

Bonne année taxée

Québec / Quebec, Canada, Vie / Life Réagir »

Tout d’abord, permettez-moi de vous souhaiter une merveilleuse année 2012 !

Nos portefeuilles, eux, n’auront pas le luxe d’avoir une année 2012 extraordinaire. Comme c’est rendu coutume, le Québec a décidé de prendre des bonnes résolutions pour nos avoirs en forçant nos porte-monnaie à s’approprier des résolutions d’amaigrissement pour la nouvelle année.

La TVQ, en date du 1er janvier dernier, est rendue à 9,5%. La TPS est de son côté demeurée à 5%. Vous remarquerez sur vos factures que malgré une règle mathématique de multiplication bien simple, la TVQ vous donnera quasiment le double de la TPS malgré un pourcentage qui n’est pourtant pas le double. Le gouvernement du Québec taxe la taxe, ce qui explique cette réalité énervante.

Mais bon, une taxation sur les produits et services jumelés à un niveau d’impôts bas n’est pas la fin du monde. Par contre, j’oubliais aussi que pour 2012, une personne gagnant 30 000$ sera le plus pénalisée au Québec, car son taux d’imposition moyen se situera à 18,21%. C’est de beaucoup supérieur à l’Alberta (12,75%), la Colombie-Britannique (13,36%) et n’importe quelle autre province ou territoire du Canada.

C’est vrai cependant que notre niveau de taxation et d’imposition au Québec nous donne des services de santé rapides, une éducation hors du commun, de l’éthique irréprochable dans la construction, un retour sur investissement exceptionnel dans nos institutions étatiques en général et un monde politique parsemé de leaders charismatiques et ingénieux.

À bien y penser, la seule solution qui permettrait au Québec de se sortir de son pétrin administratif est la concrétisation des pensées de la civilisation maya. Même à ça, je ne crois pas qu’on s’en sortirait puisque les Mayas ne parlent pas français.

Bonne année quand même !

This collection ©2017 by Guillaume Sirois. multi-blog / hébergement web / F P.
Design & icons by N.Design Studio. Skin by Tender Feelings / / Evo Factory / Modifi par: Guillaume Sirois.